août 2014

Archive mensuelle

Jour 5 14 août 2013 Arbourse

Créé par le 15 août 2014 | Dans : Non classé

Éveillé à 00:30 hres, je suis encore sur le décalage horaire mais je me rendors un peu par la suite. Je rends grâce d’avoir apporté mes bouchons d’oreilles car les ronflements se mesuraient sur l’échelle de Richter durant la nuit. Je refais le 1.5 km pour repasser par la ville et je fais un arrêt pour un grand crème (café au lait) comme il se dit ici.

Le chemin se déroule en forêt dense sur plusieurs kilomètres. Un seul petit village rencontré « Chambery ». J’achète du pain et une grande bouteille d’eau. Je rencontre 8 pèlerins dont une asiatique qui me suit à 30 mètres car j’apprendrai qu’elle avait peur de traverser les forêts seule. Ce sera 24 kms de bonheur et de calme. Je ferai la pause déjeuner assis à l’ombre dans un champ.J’adore mon petit matelas mousse qui me fournit un confort apprécié. Petite ombre au tableau, j’ai vraiment trop de provisions et le sac me pèse sur les épaules, en contrepartie, j’ai très bien mangé.

J’arrive au gîte 30 minutes avant son ouverture (16:30). Le petit village est sans commerce mais toutes les victuailles sont au gîte bien étiquetées de leur prix. Une boît métallique tient lieu de caisse et l’honnêteté de caissière. Je m’accorde une bière à 0,40E, c’est très bien. Le gîte dispose de 4 lits mais nous n’y serons que 2, moi et Tifei. Ma compagne est d’origine taiwanaise, elle vit à Paris depuis 2 ans et est styliste de mode. Je crois comprendre qu’elle s’inspire (ou copie) les modèles français et que ceux-ci sont par la suite produits à Taiwan. Nous aurons une conversation riche, j’apprécie son intérêt et je partage certains points de vue, rencontre brève mais intense.

Pour dîner, je refais des pâtes, cela allégera mon sac. AH OUI! durant le trajet aujourd’hui j’ai croisé une chapelle qui a servi de léproserie. J’ai peine à m’imaginer les lépreux soignés dans cet endroit perdu en pleine forêt. Pour moi, nord-américain, les histoires de lèpre c’est comme des faits irréels que j’ai vu dans de vieux films mais là, je suis confronté à des preuves irréfutables comme quoi tout a bel et bien eu lieu.

J’ai compris qu’il y a 2 itinéraires sur cette voie, le GR 654 et le chemin de Compostelle (guide de madame Chassaint) ce qui fait que ce soir le groupe est scindé en 2 en 2 villages différents. Les pèlerins rencontrés sont très impressionnés par mon ambitieux projet de me rendre jusqu’à Santiago, pour eux, il s’agit de randonnées de 2-3 jours. Pour le moment, à chaque jour suffit sa peine. J’ai réservé mon lit pour demain, on m’accorde le dernier lit disponible ouf!  La barbe pousse et pique, gardera…gardera pas…. à suivre.67286        67288 67285

Jour 4 13 août 2013 Varzy

Créé par le 14 août 2014 | Dans : Non classé

Levé à 7:00 hres mais le mal de tête m’accompagne toujours. Au petit-déj, après un 2ième bol de café au lait….miracle…. disparue la migraine. Je prends conscience que je me suis privé de café depuis mon départ et que mon addiction à ce stimulant est sûrement la cause de ce malaise. 8:30 hres en marche. Le paysage est grandiose, des collines, des vallées, des prés et des champs céréaliers. Prière du matin et…première balise ratée, je parcours donc 2 kms de plus. Le temps est idéal. Je déjeune à Cuncy-les-Varzy en constatant une 1ère ampoule au talon gauche. Le gîte de Varzy est 1.5 km à l’extérieur de la ville, je m’y présente et sur un écriteau je vois qu’il n’ouvrira ses portes qu’à 17:30. Retour à la ville pour faire des provisions (18E) dont une boîte de Nutella qui sera ma fidèle compagne des 3 prochaines semaines. Je réserve mes gîtes pour les 2 nuits suivantes.

De retour au gîte, il s’agit d’un ancien moulin magnifique sur un plan d’eau reconverti en camping. Des gens s’adonnent à la pêche. Je fais la connaissance de mon premier pèlerin, Bernard, nous partageons une bière. S’ajouteront deux jeunes françaises, aussi jolies que sympathiques, et un jeune couple qui dormira sous les étoiles puisque nous occupons les 4 lits disponibles. Je les envie presque tellement le ciel est beau. À 4.50E c’est une aubaine. problème technique, je n’arrive pas à communiquer chez Francis avec mon portable. Très belle journée de marche, j’en remercie Dieu en faisant ma 2ième journée de neuvaine. Je ne suis pas si religieux d’habitude mais là, plein de gratitude face à ce que m’apporte la vie, la prière est mon moyen de retourner dans l’univers un peu du bonheur qui m’habite.

 67277 67276 67278  67273 67270

Jour 3 12 août 2013 Sainte-Madeleine de Vézelay

Créé par le 14 août 2014 | Dans : Non classé

Lever difficile, la migraine me tambourine les tempes. Je suis comblé d’attentions par mes amis Francis et Élizabeth. Départ en auto avec Francis qui m’accompagnera pour une partie de la journée. Achat d’un téléphone portable afin de réserver mes hébergements durant mon voyage. Nous arrivons à la Cathédrale de Vézelay que j’ai eu le plaisir de visiter lors d’un précédent voyage. Je me sens immédiatement happé de l’aura de cet immense vaisseau lumineux, l’émotion me monte à la gorge. Devant une représentation de Ste-Madeleine, je demande protection. Sûrement qu’une pécheresse convertie peut comprendre l’homme très imparfait que je suis. Francis se fait discret mais disponible. Après quelques minutes, mon ami, qui est aussi diacre, m’invite à le suivre vers la crypte. Moment de grand recueillement pendant lequel je reçois la bénédiction du pèlerin et Francis me remet un « bourdon » bâton sculpté à même un arbrisseau de son jardin. De retour dans l’église face à l’autel, Francis fait la lecture des écritures saintes du jour. Touché par tant de générosité de cet ami, c’est confiant que je quitte le narthex à la recherche de la première balise du chemin.

Dernier arrêt dans la ville au local de l’association des amis de Compostelle de la voie de Vézelay. On tamponne ma credencial, on me remet des feuillets d’informations. Chaleureuses accolades et nous quittons ce local si accueillant.

Après 4 kilomètres, c’est à mon ami que je dois dire adieu. Francis me réservait une dernière surprise, il me donne une pommade pour les pieds élaborée par les moines d’une abbaye. Plein de reconnaissance pour mes amis, après les turbulences de tous mes déplacements récents, je me retrouve dorénavant seul face à l’inconnu des jours qui viennent.

Après 15 kms, toujours incommodé par une migraine « carabineuse » et ce, malgré la beauté des sous-bois,je décide d’écourter mon étape en m’arrêtant à Asnois. Ce joli petit village m’offre un gîte privé. Pour 35 euros, j’aurai la demi-pension, salle de bain et chambre privées. Une piscine m’invite à la baignade. Je fais une courte visite des environs en attendant le dîner(souper). Mon hôte Bernard a des invités et devant un BBQ de saucisses et d’andouillettes (eh oui encore) convivialement nous passerons un moment agréable. Le petit vin blanc est produit dans les coteaux voisins,.. hum… j’adore la Bourgogne.

Dans mes bagages je retrouve un petit livret « Neuvaine à St-Jacques », je récite donc les prières du jour 1 et je tombe dans les bras de Morphée. C’est la fin de cette journée si riche en émotions. Bisous télépathiques à Lyne et aux enfants.

67257672636726867269

Jour 2 11 août 2013 Paris me voici.

Créé par le 13 août 2014 | Dans : Non classé

Impossible de fermer l’oeil dans l’avion, mon niveau d’excitation est à son comble. Débarquement terminal 3 à Paris-Roissy Charles-de-Gaule. Je récupère mon sac à dos et me dirige sans trop de mal vers les Cars de Lyon qui me mèneront à la gare du nord dans Paris. J’ai un peu de temps à tuer avant de prendre mon TGV (train à grande vitesse) vers Montbarb. Je prends une rue au hasard et me retrouve sur les bords de la Seine. Je vois un joli pont, ce n’est sûrement pas le plus beau pont de Paris mais pour moi qui vis un rêve, c’est un très joli pont. Ma promenade m’amène au Jardin des Plantes. J’en fais le tour et m’imprègne de l’atmosphère du vieux continent.

De retour à la gare, je suis surpris par la présence de soldats armés arpentant les espaces publics. Pourtant, quelques minutes plus tard j’entends « Au voleur, mon sac Vuitton » une dame très chic hurle cet attentat, bah! un Vuitton elle s’en paiera un autre. Je tente de joindre sans succès Francis, ami connu lors de mon précédent voyage vers Compostelle en 2008, qui doit m’accueillir chez-lui.

Finalement, j’arrive à destination, Francis m’attend comme un fidèle ami, c’est bon de le revoir. Il m’amène chez lui où je retrouve Élizabeth et bientôt leurs 2 fils accompagnés de leur femme et de leurs enfants. Je suis un peu intimidé dans cette réunion de famille mais tout le monde est très gentil avec moi. Physiquement, j’ai mal à la tête et je dois faire face au décalage horaire, il y a déjà plus de 36 heures que je n’ai pas dormi. Un dîner sur le grill de saucisses et d’andouillettes, salade et bon vin, me voilà vivant à la française. Dodo 21:30 enfin!67239 - Copie672486725067255

 

Jour 1 Grand départ 10 août 2013.

Créé par le 13 août 2014 | Dans : Non classé

1098015_10151611740178882_1597141871_n (1)  départ compostelle 2013

Après des mois de préparation et d’hésitations, me voilà enfin prêt pour débuter cette nouvelle aventure. Aux questions « Pourquoi faire Compostelle? et Est-ce une fuite de ma réalité ou une recherche introspective?, je décide de mettre fin à ce débat intérieur en me disant qu’il n’y aura pas de pourquoi mais que le chemin m’apprendra ce que je suis venu y chercher.

Par un beau dimanche soir, ce 10 août 2013, ma petite famille prend la pose devant la maison pour figer cet instant de grande fébrilité. Petites salutations à mon voisin André, celui-ci me remet un petit caillou que je joins aux pierres des enfants et de ma tendre épouse Lyne. Il pleure, je le sais mal en point physiquement, je me promets donc de l’inclure dans mes moments de réflexion.

Je n’aime pas les adieux, à l’aéroport le temps me semble long avant l’embarquement. J’ai tant souhaité ce voyage que je ne veux pas que celui-ci soit teinté de tristesse. Voilà, les embrassades sont terminées et sur le tarmac mon avion m’attend. 1-2-3 J’y vais

Compostelle à la carte!

Créé par le 12 août 2014 | Dans : Non classé

2013-10-20 17.37.27

Bonjour, il y a maintenant 1 an je quittais mon Québec pour vivre une aventure formidable sur les chemins de Compostelle. Pourquoi mon titre « Compostelle à la carte »? , parce que j’emprunterai plusieurs chemins historiques différents soient: La voie de Vézelay, La voie de Rocamadour en Limousin et Haut-Quercy, La voie du Puy-en-Velay, je rejoindrai le Camino del Norte, le Camino Primitivo, Finisterre et finalement Muxia. Le projet totalisera 2013 kms (en l’année 2013) sur à peu près 3 mois de marche.
Voilà un an plus tard, le contenu de mon journal de bord, bonne Lecture.

Bonjour tout le monde !

Créé par le 12 août 2014 | Dans : Non classé

Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier article. Éditez ou effacez le en vous rendant dans votre interface d’administration, et commencez à bloguer ! Votre mot de passe vous a été envoyé par e-mail à l’adresse précisée lors de votre inscription. Si vous n’avez rien reçu, vérifiez que le courrier n’a pas été classé par erreur en tant que spam.

Dans votre admin, vous pourrez également vous inscrire dans notre annuaire de blogs, télécharger des images pour votre blog à insérer dans vos articles, en changer la présentation (disposition, polices, couleurs, images) et beaucoup d’autres choses.

Des questions ? Visitez les forums d’aide ! N’oubliez pas également de visiter les tutoriels listés en bas de votre tableau de bord.

123

Imbertencorse |
Courseulles |
La Hora de Espana |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Aventurescoreennes
| 11moisadublin
| Carnet de route