Rassasié d’un croissant chaud, de tartines, de confiture et de café, je quitte l’hôtel à 8:00 hres. Comme j’ai aimé cette ville. Aujourd’hui, le trajet se divise en 3 étapes. Je dois d’abord faire 12.1 kms pour me rendre à St-Junien-la-Brégère. Je m’enfonce dans la forêt. Après 6 kms, il y a une chapelle et je commet une grosse bévue de parcours. Après un certain temps, je constate mon erreur mais je crois me situer sur la carte et décide de poursuivre, très grosse erreur, j’arrive à un pont sur « La Mourne »???  Bon c’est pas grave, je me rallongerai un peu. Je tente de me rendre à la D13 par une petite route, la seule auto qui me croise me confirme avec beaucoup d’hésitation que j’y arriverai…. Où suis-je? J’arrive à une route, je prends à droite et fais 3 kms pour me rendre compte que je suis presque revenu à l’endroit où j’ai fais mon erreur ce matin. MERDE! J’arriverai finalement à St-Junien après 5 hres de marche au lieu de 3:10 tel qu’indiqué dans mon guide. Selon mon guide, il me reste à faire encore 15 kms mais si je reste sur la route achalandée et bruyante j’y suis dans 9kms. Tant pis, va par la route, râle et auto-flagelle toi.

Je déjeunerai dans un petit camping et ferai la connaissance de son proprio anglais bien sympa. Pour m’achever, la pluie se met à tomber. Pas de gîte à Peyrat-le-Château donc je vais à l’hôtel, 55 euros en ½ pension mais il me promet un rabais, demain…    La chambre est correct, douche commune sur l’étage. J’ouvre mon sac à dos…ça sent drôle????    NON, la ½ bouteille de vin que j’ai transvidé hier dans un sac thermo s’est répandue dans mon sac de couchage. Ça pue et c’est tâché rouge. GR GR GR GR!  Je tente de laver le tout, j’essore à la main du mieux que je peux et je met le tout à sécher sur le rebord de la fenêtre. Je vais prendre ma douche et lorsque je reviens, je constate qu’il s’est remis à pleuvoir et que mon sac est de nouveau dégoulinant!!!!    Bon maintenant, réservation pour demain à Eymoutiers;

-Domaine Buchou————complet

-Peyrassou——————-pas de réponse

-Tour d’Agen—————–pas de réponse

-Stevens———————n’existe plus

-Les Cerisiers—————complet

-Moulin Bachellerie———trop cher (47 euros)

Hôtel relais Limousin——-trop cher (48 euros)

Vous dire le découragement qui s’est emparé de moi après cette journée de … Sur un voyage de 3 mois, je ne peux me permettre des hébergements à 50 euros. Je suis découragé et ambivalent face à ce chemin. Pour un québécois, les grands espaces forestiers c’est quelque chose d’assez connu, je suis plus à la recherche de petits villages typiques, vieilles pierres etc…  et si je prenais le bus pour retourner sur le chemin de Vézelay qui m’a bien plu???? À l’O.T. on me dit qu’il n’y a pas de bus pour Limoges mais qu’à partir d’Eymoutiers, plusieurs départs en train sont possible en direction de Limoges (voie de Vézelay). Je partage sur Facebook ma décevante journée mais j’avais oublié que m. Ceyrac (instigateur de ce chemin en Limousin) lisait mes écrits. Celui-ci vient à mon secours, me présente des alternatives et m’encourage à persister. Que faire?, je ne veux pas le décevoir, j’aimerais poursuivre mon itinéraire originel mais les embûches me font hésiter.  Je tenterai de joindre ma fille Marie-Ève par Skype, j’aimerais entendre sa voix mais pas de réseau, bon assez je vais dîner.

De retour dans ma chambre après un bon dîner, je décide que de toute façon, je dois me rendre à Eymoutiers alors rendu là on verra.

6750867511 67510