J’ai gelé durant la nuit GRRRRR! Levé à 6:15, routine du matin. Dès la sortie du gîte, je quitte la voie de Vézelay pour entreprendre le chemin de St-Jacques en Limousin et Haut-Quercy. Fini le guide de madame Chassaint, je devrai m’habituer à un nouveau guide. Comme Nathalie continue vers Limoges, c’est le temps des adieux. C’est toujours un peu triste les séparations mais en même temps c’est bon de se retrouver seul. Ce voyage est avant tout une introspection donc seul nous évitons les distractions.

Le ciel est sombre mais, pour le moment, rien ne tombe. Mes vêtements sont accrochés à mon sac, car rien n’a séché pendant la nuit. Ce nouveau guide est un peu moins précis. Il est écrit « prendre le sente derrière le réverbère », je n,ai pas choisi le bon alors je me retrouve dans des bosquets d’arbustes épineux, ce sera heureusement sur une courte distance. Même si l’étape n’est que de 20 kms, les jambes travaillent fort car ça monte et ça redescend. Souvent le sentier est garni de gros cailloux qui roulent sous le pied, prudence. Quelques beaux paysages très sauvages. Ici, il se fait de l’exploitation forestière, des arbres très hauts, aux troncs droits et serrés les uns aux autres. Il y a du brouillard dense, tout ça donne une atmosphère à la Hitchcok. Je rencontre 2-3 petits hameaux, quelques maisons, quelques bâtiments agricoles et c’est tout. J’arriverai à un petit pont pour le déjeuner qui se compose de pâtes froides et d’une pomme, croyez-moi j’ai trouvé cela délicieux.

J’entrerai dans Bourganeuf avec une cheville et un pied douloureux. Je vois un tabac et j’achète une recharge pour mon portable. Légèrement inquiet car je sais qu’il n’y a pas de gîte pèlerin dans la ville, mon budget en souffrira-t-il? Premier appel à l’hôtel La Boule D’Or,wow! pour 30 euros j’aurai une chambre privée avec salle de bain, le dîner et le petit-déj inclus, c’est parfait. Le proprio rénove cet ancien hôtel, chambre par chambre, j’ai vu l’état délabré de certaines chambres avant les rénovations, je trouve cet homme très courageux.

Retour en ville, tout propre dans mes vêtements, je me rends à l’O.T. où je communiquerai par Skype avec mon ami Jean-Paul. La ville de Bourganeuf est splendide. Il y a un ensemble de bâtiments en pierres qui dût être jadis un château. L’église est rattachée à l’ensemble et elle porte à sa devanture une croix byzantine. Plusieurs tours dont la jolie tour « Zizim » emblème de la ville. C’est tout un quartier médiéval emmuraillé. Très bel ensemble. Je ferai aussi Skype avec Lyne et j’ai des nouvelles fraîches du Québec. Comme les images de ma maison m’apparaissent belles, ça semble déjà très loin derrière moi. Je fais des provisions dont ma 1ère bouteille de vin, un côte du Rhône. Retour à l’hôtel, je rédige mes notes en prenant 1 ou 2 verres que j’accompagne de pistaches, le bonheur.

Je suis maintenant à la salle à manger pour le dîner, seul. On me sert, crudités/vinaigrette, une côte de porc aux patates rissolées et du melon, (pas de vin, heureusement j’ai pris un apéro double). M. Titelouze semble plus décontracté et cordial. Il était tellement affairé à des travaux à mon arrivée qu’on s’était à peine parlé.

Je profite du confort de mon lit et me couche tôt, je l’aime bien cet endroit, il ne manquait que le papier q.

674946749967501 67502