Dans la tranquillité du gîte, le sommeil a été très réparateur. Au petit-déj, c’est Yafei qui m’offre le café. Je prends la route à 8:15 hres. Dès le départ, c’est la « Nièvre » forêt dense qui m’enveloppe. À quelques reprises de jolies clairières m’offrent une vue incroyable. Des vallons de vignes sous un ciel bleu clair forment un décor parfait.

Mon petit moment de recueillement se prolonge dans ces sentiers où l’odeur d’humus, de sous-bois et d’arbres me monte au nez. L’objet de ma requête spirituelle auprès du Divin pour aujourd’hui sera le bonheur de mes 3 enfants. J’effectue un arrêt en matinée sur la place de l’église au centre d’un petit village. Pour moi, ces petites places centrales souvent bordées de magnifiques platanes bien taillés représentent une nouveauté exotique. Les églises en pierres anciennes recouvertes de mousses et de lierres avec une horloge fixée au clocher voir même un cadran solaire, tout ça, contribue à mon émerveillement.

À l’entrée d’un autre village, un banc m’invite pour l’arrêt déjeuner. Je bouffe tout ce qui me reste de provisions (sauf mon Nutella) ah! que le sac devient léger. Passé le centre du village, je demande de l’eau à boire à un monsieur dans son jardin. Celui-ci m’invite à me joindre à eux pour le déjeuner, dommage c’est déjà pris pour moi mais au fait…. aurais-je accepté? Je dois confesser que j’ai beaucoup de mal à recevoir des autres, mon premier réflexe est de dire non à ce que l’on m’offre. Ai-je peur de me sentir redevable?, est-ce un signe de faiblesse que de s’avouer que l’on a besoin des autres? Je prends l’engagement sur ce chemin de travailler fort à m’ouvrir aux autres, après tout, pourquoi priver les gens d’une occasion de faire plaisir, de rendre service?

En p.m. je traverse des champs de tournesols, j’adore ces fleurs. Finalement, enfin, j’arrive à La Charité-sur-Loire (pourquoi les derniers kms de la journée sont-ils plus longs que les premiers?). Je dois prendre les clefs du gîte à l’O.T. (office du tourisme) mais pour le moment c’est fermé donc je m’accorde un temps de repos dans la magnifique cathédrale. Voilà, j’ai les clefs et je suis le premier à m’installer. Douche, lessive et café (dosette offerte par l’O.T.) et je repars faire des courses. J’ai besoin de victuailles, de pain, d’une carte de téléphone et d’Internet. Problème: c’est la fête de l’Assomption et tout est fermé. Je me rabat sur une visite guidée de la cathédrale. J’apprends que La Charité-sur-Loire est considérée comme la fille aînée de Cluny. Impossible de retenir les particularités architecturales de l’église mais un détail retient mon attention. Rattachée à l’immense église, les bâtisseurs ont construit une maison miniature. Pourquoi? pas de réponse précise mais on parle que peut-être le bourreau du village aurait-été un nain et que c’est pour lui que cela aurait été fait???? folklore ou réalité? Je retrouve Bernard connu à Varzy et peu de temps après les jolies françaises Ninon et Véronique. Celles-ci ont terminé leur chemin donc d’abord devant une pizza et après en regardant un coucher de soleil sur la Seine nous nous quittons pour le chemin de la vie. Journée magnifique, gîte 12,50E, dîner 12E. J’ai réservé un lit chez les religieuses de Bourges pour samedi alors je suis tranquille pour les 2 prochains jours. demain 29 kms, ça devient sérieux et on annonce 31 degré celsius. 22:00 hres Dodo

6730967313 67300 6729620130815_202042 (1)