Impossible de fermer l’oeil dans l’avion, mon niveau d’excitation est à son comble. Débarquement terminal 3 à Paris-Roissy Charles-de-Gaule. Je récupère mon sac à dos et me dirige sans trop de mal vers les Cars de Lyon qui me mèneront à la gare du nord dans Paris. J’ai un peu de temps à tuer avant de prendre mon TGV (train à grande vitesse) vers Montbarb. Je prends une rue au hasard et me retrouve sur les bords de la Seine. Je vois un joli pont, ce n’est sûrement pas le plus beau pont de Paris mais pour moi qui vis un rêve, c’est un très joli pont. Ma promenade m’amène au Jardin des Plantes. J’en fais le tour et m’imprègne de l’atmosphère du vieux continent.

De retour à la gare, je suis surpris par la présence de soldats armés arpentant les espaces publics. Pourtant, quelques minutes plus tard j’entends « Au voleur, mon sac Vuitton » une dame très chic hurle cet attentat, bah! un Vuitton elle s’en paiera un autre. Je tente de joindre sans succès Francis, ami connu lors de mon précédent voyage vers Compostelle en 2008, qui doit m’accueillir chez-lui.

Finalement, j’arrive à destination, Francis m’attend comme un fidèle ami, c’est bon de le revoir. Il m’amène chez lui où je retrouve Élizabeth et bientôt leurs 2 fils accompagnés de leur femme et de leurs enfants. Je suis un peu intimidé dans cette réunion de famille mais tout le monde est très gentil avec moi. Physiquement, j’ai mal à la tête et je dois faire face au décalage horaire, il y a déjà plus de 36 heures que je n’ai pas dormi. Un dîner sur le grill de saucisses et d’andouillettes, salade et bon vin, me voilà vivant à la française. Dodo 21:30 enfin!67239 - Copie672486725067255